Basse Vallée du Loing

Le site de la Basse Vallée du Loing est localisé entre Moret-sur-Loing et Montigny-sur-Loing dans le sud de la Seine-et-Marne. Il est constitué de deux entités distinctes : la première regroupe le marais d'Épisy et le Pré de Saveuse et la seconde concerne les prairies de fauches de la plaine de Sorques. Le domaine public recouvre 60 % de la surface du site avec deux principaux opérateurs :

 - le Conseil départemental de Seine-et-Marne, gestionnaire des espaces naturels sensibles de la plaine de Sorques et du marais d'Episy;

 - Eaux de Paris, gestionnaire du champ captant de Villeron incluant le Pré de Saveuse.

L'intérêt du site repose sur la présence d'habitats naturels humides et ouverts : prairies humides de fauches et marais alcalins. Ces biotopes devenus rares abritent des espèces caractéristiques et patrimoniales.

Le DOCOB a été approuvé en 2008. A l'origine le site a été désigné pour 1 papillon d'intérêt communautaire (écaille chinée - Callimorpha quadripunctaria)  et 3 habitats d'intérêt communautaire :

  • 6410 : prairies à Molinia sur sols calcaires, tourbeux ou argilo-limoneux,
  • 6510 : prairies maigres de fauche de basse altitude,
  • 7230 : tourbières basses alcalines.

En 2015 l'actualisation du DOCOB permet l'identification de :

5 habitats naturels d'intérêt communautaire supplémentaires :

  • 3110 : eaux oligotrophes très peu minéralisées des plaines sablonneuses,
  • 3140 : eaux oligomésotrophes calcaires avec végétation bentique à Chara spp.,
  • 3150 : lacs eutrophes naturels avec végétation du Magnopotamion ou de l'Hydrocharition,
  • 6430 : mégaphorbiaies hydrophiles d'ourlets planitiaires et des étages montagnards à alpin,
  • 7210 : marais calcaires à Cladium mariscus et espèces du Caricion davallianae,

4 espèces d'intérêts communautaires supplémentaires :

  • 1014 : vertigo angiustor - vertigo étroit (gastéropode)
  • 1016 : Vertigo moulinsiana - vertigo de Des Moulins (gastéropode)
  • 1041 : Oxygastra curtisii - Cordulie à corps fin (libellule)
  • 1044 : Coenagrion mercuriale - Agrion de Mercure (libellule)

Malgré la forte destruction des habitats dans les années 1970, le diagnostic actuel affirme le bon état de conservation des habitats et espèces à enjeu fort. Ceci confirme l'efficacité des mesures de conservation appliquée par les opérateurs. La tendance est très positive et les suivis scientifiques à venir permettront l'évaluation ultérieure. Aucune menace directe et imminente n'est identifiée.

La poursuive de la conservation du site repose sur 4 orientations :

  • 1 : préservation de la dynamique des habitats humides et aquatiques et leurs fonctionnalités biologiques,
  • 2 : conservation des espaces ouverts prairiaux,
  • 3 : formation des acteurs et sensibilisation des populations aux enjeux associés à la mise en oeuvre du DOCOB, accompagnement des acteurs dans la gestion du site,
  • 4 : amélioration des connaissances des habitats et de la faune d'intérêt caummunautaire et suivi à l'échelle du site, protocole de suivi de réalisation et d'évaluation du docob, concertation et suivi des actions non relatives à la mise en application du DOCOB.

Les orientations sont déclinées en objectifs et actions que l'animateur portera dans les années futures.

Basse vallée du Loing

 

Basse vallée du Loing