Plus d'informations

Les outils de préservation de la biodiversité du Conseil général de Seine-et-Marne :

le Conseil général s'est engagé en faveur de la préservation de la biodiversité, des milieux naturels, des connexions écologiques depuis plus de vingt ans. Dans cette même démarche, il accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production. Pour mener à bien sa politique environnementale les outils suivants ont été mis en place :

Les Espaces Naturels Sensibles : 61 sites dont 21 sont ouverts au public, ces sites représentent 1 % du territoire seine-et-marnais. Parmi eux, les sites Natura 2000 de "basse vallée du Loing" et "la carrière de Mocpoix", cette dernière n'est pas ouverte au public pour des raisons de sécurité.  Ces espaces naturels sont protégés, des actions de gestion permettent l'évaluation et l'amélioration de la valeur écologique.

Le plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) : ce plan a pour mission de protéger les chemins et sentiers ruraux lors des opérations d'aménagement. C'est une compétence départementale obligatoire. En 2010, 5 800 km de chemins ont été protégés. Ce dispositif permet aux communes de financer la restauration de leur patrimoine naturel tels que : lavoirs, plantation de haies, zones humides, ... Ces aides sont éco-conditionnées. Ces actions assurent la réhabilitation et le maintien des continuités écologiques indispensables aux déplacements de la faune et de la flore et elles constituent un support pour la trame verte et bleue.

Les mesures agri-environnementales "eau"et "biodiversité" : ces mesures ont pour vocation de promouvoir une agriculture respectueuse  de l'environnement soit pour la restauration de la qualité de l'eau, soit pour favoriser la biodiversité (préservation des habitats naturels). Elles s'adressent aux agriculteurs qui s'investissent dans cette démarche de préservation.

La gestion des bords de routes et des espaces verts des collèges : depuis 2010, le réseau des 4 500 km de routes sont entretenus par fauche tardive et l'usage des produits phytosanitaires est bani.

Le périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains (PPEANP) : ce périmètre pérénnise et met en sécurité les espaces agricoles et naturels. Il s'accompagne d'un programme d'action visant à préserver les continuités écologiques, à améliorer les activités agricoles, à valoriser le cadre de vie périurbain.

Une mare près de Coubert

verger près de l'Ancoeur

Fauche tardive